Brachylogia-Côte d’Ivoire : La vitesse de croisière d’une équipe dynamique et pluridisciplinaire

Le groupe Brachylogia-Côte d’Ivoire prend pied de façon solide aussi bien par le nombre de ses membres que par la variété de ses projets. Il s’est réuni cet été par trois fois sur invitation de notre collègue – M. COULIBALY Moussa (Université F.H.B.), responsable de Brachylogia-Côte d’Ivoire et représentant de la CIREB coordonnateur en Afrique subsaharienne : le 10 août, le 25 août et le 05 septembre 2017, à Institut des Arts et de l’Action Culturelle (INSAAC), dans la salle du CRAC/EFAC.

Une synthèse de ces trois réunions permettrait de souligner les points suivants :

+ L’équipe de recherche a exprimé une réelle satisfaction de compter parmi ses adhérents  un documentaliste de l’INSAAC, deux biologistes et un géologue, des collègues appartenant à l’Université de Man (localité située à plus de 600 Kms d’Abidjan). L’équipe a souligné l’espoir placé en eux pour contribuer à une autre lecture, cette fois-ci, purement scientifique de la Nouvelle Brachylogie et à l’application élargie du concept.

+ Des discussions et des conversations ont été organisées d’abord autour d’ouvrages sur la brièveté, en guise d’entrée dans la problématique (Lire les formes brèves (Armand Colin, 2005) de Bernard Roukhomovsky ; La voix juste : essai sur le bref (Ed.  Manucius, 2015) de Gérard Dessons.). Ensuite, dans le vif du sujet, des conversations autour de l’ouvrage de base du concept, Le Retour de Socrate (Ed. Brachylogia, 2015) de Mansour M’henni.

+ A la suite de ces commentaires, Soumahoro Sindou a pris pour exemple Les images éclatées de  la dialectique (1991) du Pr. Niamkey Koffi, ouvrage traitant de la diversité des interprétations de la dialectique. Selon lui, le regard de cet auteur sur la philosophie est brachylogique.  Pour corroborer ses dires, il l’a appliqué à un roman, celui d’Alice Childress, A Hero Ain’t Nothin’but a Sandwich, (1973).

+ A son tour, donnant son avis sur la brachypoétique, Coulibaly Kounady a affirmé que les  éléments constitutifs du roman (le temps, l’espace, les personnages, le narrateur etc.) ont tous    une résonnance brachylogique. Chaque élément poursuit un processus, qui à maturation donne un ensemble de radiations significatives.

+ Quant aux autres membres présents, tous ont donné des exemples de la perception objective de la petitesse, que ce soit en biologie, en microbiologie, en mécanique et en photographie.

+  Au terme des différents échanges, il a été décidé ce qui suit :

  • Soumahoro Sindou et Coulibaly Kounady concrétiseront leurs dires en les traduisant en articles.
  • Les biologistes Koffi Carole et Nimaga Daouda sont invités à produire un ou des articles sur « une brachypoétique de la conception humaine dans la science ». En outre, « la brachypoétique de la conception humaine dans le Coran » pourrait être traitée par Nimaga Daouda. Elle rejoindrait ainsi l’intérêt porté à cette approche par d’autres membres de la CIREB, dans d’autres pays.
  • Moussa Colibaly prendra contact avec M. Mansour M’henni, directeur responsable de la revue Conversations, pour lui demander d’y prévoir un espace consacré aux membres de Brachylogia-Côte d’Ivoire.

+ Au cours du mois de septembre, est prévue la rédaction d’articles relevant des spécialités respectives des collègues.

+ La création d’une page facebook. Les membres de la coordination étant de divers horizons (le sud, l’ouest et le centre de la Cote d’Ivoire), le respect du calendrier de réunion ne serat pas de toute évidence. Une page web permettra donc aux brachylogistes de s’informer, partager des vidéos, discuter en ligne, vulgariser le concept, et susciter ainsi de nouvelles adhésions.

+ La date de rencontre suivante est proposée pour la fin du mois septembre 2017.

br-ci-phot1

Membres de Brachylogia-Côte d’Ivoire :

– M. COULIBALY Moussa (Université F.H.B.), responsable de Brachylogia-Côte d’Ivoire et représentant de la CIREB coordonnateur en Afrique subsaharienne

– CISSOKO Saran épse COULIBALY,  Université de Man

-M. SOUMAHORO Sindou du département d’anglais de l’Université F.H.B. de Cocody, littérature américaine

-M. COULIBALY Kounady de l’Université Alassane Ouattara de Bouaké, littérature américaine

-M. NIMAGA DAOUDA de l’Université de Man, Biologie

-Mme KOFFI Affoué Carole de l’Université de Man, Biologie

– FAHET Tcheounin Faustin, Arts Plastiques, l’Institut des Arts et de l’Action Culturelle (INSAAC)

– KAKOU Parfait, Ecole de Théâtre, (INSAAC)

– N’DRI Richard, Beaux-arts, (INSAAC)

– GOUNOUGO Aboubakar, Lettres Modernes, Université F.H.B. d’Abidjan-Cocody

-Mme TOURE Fatoumata CISSE du département de Lettres Modernes de l’Université F.H.B. de Cocody, Roman africain

-M. GOUEDJI Gnamba Emmanuel de l’Université de Man, Géologie

– M. KONE TIEGBE, Institut des Arts et de l’Action Culturelle (INSAAC), Documentation

 

Comments are closed.

Qui sommes nous ?

COORDINATION INTERNATIONALE DES RECHERCHES ET ETUDES BRACHYLOGIQUES (CIREB). Objet : favoriser les rencontres et les échanges entre les chercheurs, les créateurs et les techniciens dans les domaines des êtres et des objets de petites formes ou de microstructures ; développer le concept de brachylogie dans sa dimension pluridisciplinaire et ses applications plurielles et encourager la production à cet effet ; encourager les prolongements socio-économiques des recherches et des créations brachylogiques dans les différentes spécialités. Siège social : 5, rue Lacharrière, 75011 Paris 11e