Nouvelle parution : La Nouvelle Brachylogie, Actes du colloque de Mons (Belgique)

L’Université de Mons (Belgique) et sa Faculté de Traduction et d’Interprétation ont publié, sous la direction de Mme Catherine Gravet, les Actes du colloque international qu’elles ont organisé en avril 2016 sous le titre « La Nouvelle Brachylogie ».  Le livre est disponible depuis septembre 2016.

Gravet, Catherine (dir.), La Nouvelle Brachylogie, Mons, Service de communication écrite à UMons, 2016, 374 pages.

La Nouvelle Brachylogie réunit les actes du colloque de Mons organisé les 28 et 29 avril 2016, à la Faculté de traduction et d’interprétation. Il est présenté et édité par la cheville ouvrière de cette manifestation scientifique qui constitue un moment privilégié et une étape importante du champ des études brachylogiques, initié par Mansour M’henni en 2012 en Tunisie autour du concept de la Nouvelle Brachylogie. Dans l’esprit de cette dernière, Raymond Renard, l’un des premiers adeptes du concept et parrain incontestable de l’équipe belge, a fini son avant-propos, consacré à la relation entre la brachylogie et la fonction symbolique du langage, par une question qui est au centre des intérêts de la Nouvelle Brachylogie : « […] rechercher l’esprit de la lettre par le recours au symbolisme adogmatique, n’est-ce pas appliquer le processus brachylogique ? »

Quant à l’introduction, due à Catherine Gravet, elle résume on ne peut plus brachylogiquement les travaux du colloque répartis en quatre axes : l’enseignement, la traduction, la littérature et « quelques ouvertures vers d’autres arts ou disciplines ». Et sa conclusion est, elle-même, ouverte sur l’avenir par une affirmation qui est sans doute à prendre comme un engagement : « La brachylogie fait son chemin sur les routes de la connaissance ».

(Extrait de CONVERSATIONS 3, avril 2017)

Comments are closed.

Qui sommes nous ?

COORDINATION INTERNATIONALE DES RECHERCHES ET ETUDES BRACHYLOGIQUES (CIREB). Objet : favoriser les rencontres et les échanges entre les chercheurs, les créateurs et les techniciens dans les domaines des êtres et des objets de petites formes ou de microstructures ; développer le concept de brachylogie dans sa dimension pluridisciplinaire et ses applications plurielles et encourager la production à cet effet ; encourager les prolongements socio-économiques des recherches et des créations brachylogiques dans les différentes spécialités. Siège social : 5, rue Lacharrière, 75011 Paris 11e